21 juillet 2008

Je sais que la terre est plate

WHAT AM I LOOKING FOR?


Tout d'abord, je n'aurai pas le temps. De dire tout, de dire rien. J'aurais à chercher le mot juste, gratter, jusqu'à la fin, jusqu'à la moelle, mais je ne veux pas. Je ne veux pas, je ne veux, je ne veux pas. Un peu de non-douleur, de non-ressentiment. Rien d'autre. Laisser la paresse m'envahir, le vide m'habiter. Mais un vide plaisant, léger, qui envahit sans prendre la place. Prendre la voie de la facilité commune, pour une fois. Sortir des sentiers non fauchés, aller voir le monde plat, complaisant. Vous vivez comment? , dites moi. J'aurais besoin de savoir comment vous respirer, comment tu fais pour sortir de ton lit chaque matin en sachant ce qui t'attends. En n'ayant aucune surprise. Que des attentes confirmées. Et fuck le doute, les remises en questions, les étonnements. Le plat monde. Sans courbe, ni relief. Sans accident, ni rebondissement. Et tout ça, juste pour un moment. Une seconde, une minute, je ne sais. Le temps de m'écoeurer, de vomir cette platitude, de cracher cette lassitude. Pour ensuite apprécier ce doute qui me ronge l'estomac, ce questionnement qui me pourrit la raison. Au moins pour un moment. Un court moment apprécier le tourbillon d'émotions qui me balaie, qui vente, qui mêle mes cheveux, qui pique mes yeux.

1840161947_3

Posté par pulse à 20:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Je sais que la terre est plate

    =(

    "et d'apprécier les joies passagères de la vie"

    Avec cet article, tu vas tous nous pousser jusqu'à la fenêtre

    Posté par meuganeuh, 22 juillet 2008 à 12:10 | | Répondre
  • Regarde l'herbe frémir, ça rend heureux.

    Posté par Apostrophe, 23 juillet 2008 à 11:34 | | Répondre
Nouveau commentaire