22 juin 2008

Diabolic Scheme

Heureux qui comme l'Issue
A fait un beau dommage
Ou comme celui-là, qui conquît à foison
Et qui s'est détourné, plein de breuvages et de sons
Ivre entre ses talents, de la Peste de son âge !

Quand reverrai-je hélas, de mes petits voyages
Fumer le Chemin-Né, et en quelles hallucinations
Décloisonnerai-je les murs de ma pauvre Raison,
Qui m'est une porte mince, sur d'autres paysages ?

Plus me plaît les Jours que les bâtisses des aïeux,
Que nos palais acides feront fondre furieux,
Plus que les palabres d'ures me plaît l'Extase divine,

Moins la vieille gloire Gauloise que la Tamise au matin,
Plus le Jour Cueilli que l'affreux quotidien,
Et plus que leurs Desseins, la Lueur Sourde qu'on Destine

parks01

Posté par pulse à 16:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Diabolic Scheme

    Bouche bée...

    Un poème... De l'écriture en vers...
    J'ai rien à ajouter de plus...
    Tu me surprends en fait.

    Posté par Mélanie, 22 juin 2008 à 16:48 | | Répondre
Nouveau commentaire